• Expressions Animalières: Le Voyage de Miss Antrop !

     

     

       "Expressions Animalières " 

     

     

    Miss_Antrop.brochejpg.jpg         

     Mes photos Montage: " Miss ANTROP"

     

     Ou

    Le Voyage de Miss ANTROP "

     

    Miss ANTROP, devant aller rejoindre son époux à Fort "Iches", attendait le passage de la diligence. vêtue de son ensemble mauve à veste queue-de pie qui soulignait sa taille de guêpe .Elle tenait  en mains son "Carpet bag" Coq de roche et son parapluie.  Lorsque la diligence  arriva, semblant jouer à saute mouton sur la route pierreuse, Miss ANTROP grimpa, légère comme un papillon et s'assit entre un colporteur en costume pied de poule, qui était maigre comme un coucou et laid comme un pou et une dame qui, bavarde comme une pie, semblait indisposer le groupe de voyageurs. La jeune femme subrepticement, glissa un œil de biche dans sa direction avant de s'installer. La dame n'était pas que bavarde, et la jeune Miss, comprit  vite, qu'elle avait aussi une langue de vipère car, sautant du coq à l'âne, elle jacassait sur tout un chacun. Le voyage ne s'annonçait pas sous les meilleurs auspices mais la jeune femme, adoptant la politique de l'autruche, feignant de ne rien voir, mais surtout de ne rien entendre, resta muette comme une carpe. 

    Après quelques miles, presque tous les voyageurs dormaient comme des loirs sauf sa voisine qui, n'ayant plus d'auditoire, baillait aux corneilles. C' est alors qu'ils entendirent pousser des cris d'orfraie. C'était les occupants d' une diligence tombée aux mains d'Oeil de Lynx ( dans la région connu comme le loup blanc) et de trois de ces guerriers. Rusé comme un renard, le chef indien criait comme un putois et faisait des incantations en se dandinant comme un canard pour intimider voyageurs et cocher. Un orpailleur puant comme une moufette et qui transportait quelques pépites d'or, dont le chef indien aurait eut dit-on, la Puce à l'oreille. fut de cette attaque, le bouc-émissaire. Ses compagnons de voyage qui n'étaient pas à cheval sur les principes, étaient prêts à le livrer lorsque, sautant du coche, comme un cabri , il détala comme un lapin.

     Soudain  quelqu'un cria :

    - C'est bon pour aujourd'hui les gars ,la séquence est terminée et mise en boite !

    C'est alors que tous les acteurs et actrices copains comme cochons et, qui avaient une faim de loup se ruèrent ensemble vers la cantine.

     

     

    © Dominique

    « ABECEDAIRE DES ANIMAUX DU MONDE Lettre : SLES CROQUEURS DE MOTS : Défi 232 »

  • Commentaires

    1
    Lundi 17 Février à 10:47
    Josette

    Ton scénario va sortir pour le festival de "cane" !

    bravo Dominique

    je te souhaite une belle semaine

    bisous

      • Jeudi 20 Février à 10:54

        Bonjour Josette, 

        A bien  le festival de "Cane" ! smilecool 

        Belle fin de semaine

        Bises

        Dominique

    2
    Lundi 17 Février à 18:04

    Bien vue cette séance de tournage qui met aussi les animaux à l'honneur , j'espère qu'ils n'ont pas eu un temps de chien comme en ce moment pour tourner .

    Bonne soirée 

    Bises 

      • Jeudi 20 Février à 10:56

        Bonjour Gisèle, 

        C'est un texte assez ancien que j' ai republié ! yes

        Bises et belle journe

        Dominque

    3
    Lundi 17 Février à 19:48
    colettedc

    Mille bravos Dominique !!! C'est plus que super !!!

    Bonne soirée,

    Bisous♥

      • Jeudi 20 Février à 11:00

        Bonjour Colette, 

        C'est gentil, mais  je dirai  "Ca ne casse pas trois pattes à un canard"  restant dans les expressions animalières.smile

        Bisous

        Dominique

    4
    Mardi 18 Février à 05:03

    C'est une riche narration 

    Il fallait y penser 

    Bonne journée coolclown

      • Jeudi 20 Février à 11:03

        Bonjour Gonlondrina,

        C'est tout aussi  gentil qu'indulgent  !smile Merci

        Dominique

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :