• Le Baiser !

       

     " LE BAISER "

     

    Le Baiser !

    Photo Internet 

     

     

    Lorsque ma maman, me lisait ces jolis contes peuplés de fées et d’Elfes, afin que je m’endorme, je sombrais dans le sommeil sourire aux lèvres, pensa Pierre car j’étais sûr que celui-ci m’emporterait vers ces fabuleux pays. Cela m'arrivait très souvent et je me souviens qu’au matin, j’étais heureux. Puis lorsque j’ai grandi, maman ne m’a plus raconté d’histoires, je m’endormais comme un grand bien sûr, mais hélas, je ne suis jamais plus retourné au pays des Fées et des Elfes et lorsque j’ai posé la question à maman, elle m’a répondu :

     - Mon Chéri, ce pays là, n’existe que pour les tout petits, tu n’y as plus accès à présent et tu ne peux plus voir, ni Fées ni Elfes comme autrefois ! 

     Je n’ai rien dis, mais j’eus beaucoup de peine, car dans les mots de ma maman, j’ai bien senti que l’on ne voit que ce à quoi l’on croit, et que seul les enfants croient aux contes de Fées. J’étais trop grand alors et ne faisais plus partie de leur monde.

     Pierre pensait à cela tout en se promenant dans ce bois, son lieu de prédilection ce bois qu’il aimant tant, dont il connaissait toutes les essences, toutes les senteurs. et jusqu'à la moindre sente. Soudain au détour d’un chemin il aperçut une fillette. Aussitôt qu’elle le vit, elle prit la fuite, mais comme le garçonnet connaissait ce bois comme le fond de sa poche, il n’eut aucun mal en contournant les fourrés à retrouver sans qu’elle puisse s’en rendre compte, la fillette. Sans ambages il lui dit alors :

     - Dis donc, comme t’es belle, je n’ai jamais vu de fillette aussi jolie ! 

     - C’est peut être parce que je ne suis pas une fillette tiens ! 

     - Ah tu veux dire que t’es un gars ? 

     Mais non que t’es bête, regarde-moi bien ! Rien ne te semble étrange en moi ou du moins surprenant ? 

     - Ta couronne de feuilles posée sur ta tête, mais c’est rudement joli tu sais ! 

     Ah les garçons tous les mêmes, Regarde mieux ! 

     - Oh tu as des ailes ! J'ai trouvé tu es déguisée et c’est pourquoi bien sûr tu me dis ne pas être une fille, tu es un Elfe ! 

     - Eh bien dis donc, tu en as mis du temps pour comprendre, seulement vois-tu, si je suis bien un Elfe, je ne suis pas pour autant déguisé ! 

     

    -Mais alors je ne comprends plus rien...    

     -Je suis Un Elfe ! Point barre.

     -Tu veux dire un Elfe ! .... Un vrai Elfe ? Mais ça n’existe pas ! Tous les grands savent bien ça !

     Et l’ Elfe, puisque c’était véritablement un Elfe, piqué au vif, se mit à voleter au dessus du garçonnet pour revenir se poser dans un bruissement d’ailes juste devant lui. Le petit garçon resta bouché bée, ne sachant que dire, mais dès qu’il fut revenu de sa surprise, il fouilla dans ses poches et dans tout ce qu’elles pouvaient contenir et il en sortit une petite pelote de ficelle. Promptement il se saisit du petit Génie et lui inséra les mains dans  un nœud coulant qu’il serra fort et dont il enroula l’autre extrémité autour de sa propre main. 

     - Mais que fais-tu ? Dis celui-ci

     - Ben je t’attache parbleu ! Je vais te ramener au village, pour que tout le monde voit comme moi, que les Elfes existent réellement.

     -Oh Non !  Je t’en supplie, surtout ne fais pas cela, je serais banni à jamais du royaume de la Reine Liliane et si je ne peux rejoindre mon peuple je mourrai !

     L’enfant perplexe soliloqua. 

     Si je l’emmène avec moi, je deviendrai célèbre, tout le monde me respectera, je deviendrai illustre même. Je serais celui qui a capturé un Elfe.  

     Mais d’un autre côté, cette jolie créature innocente sera à jamais perdue dans le monde des humains et de plus, elle mourra par ma faute.  

     Suis-je un si méchant garçon, pour faire le malheur d’un Elfe et y trouver satisfaction ? Ne sont-ce pas eux, qui ont peuplé mes rêves d’enfants et avec lesquels j’ai passé de si belles heures ? 

     Ce temps de réflexion parut une éternité au petit Génie prisonnier, bien que l’éternité pour un génie ne soit que très relative. 

     Le garçon tira sur la ficelle, le petit Elfe se retrouva tout contre lui, alors délicatement, il desserra le nœud, libéra les petites mains délicates et se confondit en excuses pour avoir osé faire une telle chose. 

     -Va petit Génie Va ! Lui dit Pierre. Continue à faire rêver des générations d’enfants ! 

     Le petit Elfe esquissa un sourire de remerciement et lui dit :

     - Pierre ! Tu as un grand cœur. Je te remercie d’avoir changé d’avis et de m'avoir libéré.    

     - Mais comment connais-tu mon nom ? Demanda Pierre surpris.  

     - Parce que je connais tout de toit Pierre ! Je sais que tu es un bon garçon ! Je suis navré de t’avoir joué ce tour, mais dès le début, je contrôlais la situation. Je savais à quel point les Fées et les Elfes ont marqué ton enfance et j’ai voulu savoir, si tu saurais résister à la tentation de pouvoir en capturer un. Je ne m’étais pas trompé sur ton compte, tu es vraiment un très bon garçon et je t’aime beaucoup. 

     Sur ses paroles, l ’Elfe le prit dans ses bras et déposa sur son menton le baiser de la réconciliation.

     - D’ailleurs ! lui dit-il. Avant que de m’envoler vers d’autres contrées, regarde entre nos visages, vois ! J'ai donné à une feuille de cet arbre, le forme d’un cœur et chaque année, au printemps, ce cœur reverdira pour toujours t’indiquer, si un jour il en était besoin, l’endroit où nous nous sommes rencontrés et pour te dire, que cette fois  là,tu n'avais pas rêvé. 

       

     © Dominique

    « Défi 134: Chat Alors !JOYEUX NOËL »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Mercredi 3 Décembre 2014 à 07:46
    jill bill

    Bonjour Dominique, ben oui une fois grand, tout comme au Père Noël, on a plus droit de croire aux histoires des contes de fée.... Quitter l'enfance, est-ce ci drôle après tout.... Pierre pourra bercer ses enfants un jour et leur dire cela, qui sait.... wink2 Bises, jill

    2
    Mercredi 3 Décembre 2014 à 09:26
    Josette

    Quel beau conte de Noël Dominique...Je suis désolée qu'à l'heure des tablettes les petits enfants échappent à ce merveilleux qui nous a bercé

    je t'embrasse et je te souhaite une belle journée

    3
    Mercredi 3 Décembre 2014 à 11:14

    Je me suis senti redevenir petite fille en lisant ton joli conte !!!

    Bonne journée - gros bisous

    4
    Mercredi 3 Décembre 2014 à 14:29

    Un très beau conte , je suis  sous le charme je ne manquerai pas de le lire à mon petit fils quand il viendra chez nous .

    Bonne journée 

    Bisous 

    5
    Mercredi 3 Décembre 2014 à 15:16
    LADY MARIANE

    un très beau conte de Noel !!
    les grands ont besoin eux aussi de rêver !!
    bon aprem ! bisous !!

    6
    Jeudi 4 Décembre 2014 à 23:29

    un très joli conte

    7
    Lundi 15 Décembre 2014 à 22:00

    Un beau conte de Noël   qui donne envie de rêver et de penser à notre propre enfance ; bises

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :