• Madame !

     

     

    Madame !

     

    Madame 

     
    Madame je ne suis qu’un VALET
    Dont le CŒUR pour vous se consume
    M’avez un jour remarqué
    Pas une fois, je le présume
    Il est vrai qu’est-ce qu’une livrée ?
          En regard de si beaux costumes
    Des gens de cour de vos palais
    J’en suis conscient et je l’assume
    Lorsque viennent vous visiter
    REINES et ROIS c’est de coutume
    Que tous festoient à vos banquets
    J’avoue que mon esprit s’embrume
    Je m’imagine à vos côtés
    Votre doux parfum que je hume
    N’en finit plus de me griser
          Alors je me mets à rêver…
    Comme sous un voile de brume
    Je nous vois toux deux rencontrer
         Je suis assis sur une grume   *
    Lorsque  je vous vois  arriver
    Aussi légère qu'une plume
    Vos pieds ne semblant qu'affleurer
    L'épais tapis de fleurs de lune
    Dont les spathes vous révéraient
    Vous portez un panier d’agrumes
    Et des fleurs fraîchement coupées
    Souriante vous m'en  offrez  une
    Ainsi qu’un TREFLE dont il paraît
    Qu’il attire la bonne fortune
       Je le mets en mon escarcelle   
    Et hardi   vous vole un  baiser 
        Qui m'envoûte et qui m'ensorcelle 
    Et je vous regarde marcher
    Jusques aux marches d'escalier
    Pavées de splendides CARREAUX…
     
    Mais une voix m'apostrophant
    Fit se dissiper ce tableau
    Et mit un terme à mon beau  rêve
    Qu' AS-tu à béer bêtement
    Et à ton travail faire trêve
    Le sol est-il enduit de colle ?
    Cria le chef du protocole
    Et cette PIQUE me vexa
    Plus encore que son pied rageur
    S'abattant sur mon postérieur !
         

     

    © Dominique

     

     

    grume * : Bois coupé et ébranché

         

     

         

    « Mes Poèmes : La VieillesseMes Poèmes :Le Vieux Marin »

    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    1
    Mardi 5 Février à 09:55

    Il a jouer aux cartes et jouer avec les cartes ;-)

    2
    Mardi 5 Février à 10:37
    LADY MARIANNE

    du mal à déposer mon com--  BUG Ekla ?
    le pauvre rêveur-- combien d'autres domestiques comme lui -
    très beau poème- bisous-

    3
    Mardi 5 Février à 12:13
    Josette

    voilà un poème qui me ferait aimer les cartes Dominique !

    bisous

    4
    Mardi 5 Février à 20:27

    L'art de distribuer les cartes d'atout coeur , bravo j'aime beaucoup 

    Bonne soirée 

    Bises 

    5
    Mercredi 6 Février à 09:08

    Les cartes sont mal distribuées parfois  et les dés sont pipés dès le départ pour ce pauvre valet .  Tu as bien tiré les cartes en attendant . Bonne journée

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :