• Osons dire : Je t’aime !

     

    Osons dire : Je t’aime !

     

    Dans un monde où hélas toutes les valeurs sont en train de se perdre, où la convivialité n’a plus sa place, où l’on naît et où l’on meurt , sans que cela ne provoque chez autrui, le moindre sentiment de joie ou de compassion. Dans ce monde où les carnages perpétrés et relayés par les médias, sont devenus si courants, que la diffusion de telles horreurs arrivent a être banalisée, sans que quiconque ne se soucie des dégâts que peuvent causer de telles images jetées sans épuration au visage d’enfants, de personnes âges, d’êtres émotifs et sensibles.   Le monde s’endurcit peu à peu et perd ses repères.

    C’est utopique, mais essayons par tous les moyens possibles de résister à ce fléau du XXI ème siècle . Ce siècle dans lequel, pour ce qui concerne  les plus anciens d’entre nous , nous avions mis tant d’espérances, lorsque nous étions enfants .Nous pensions alors, que dans les années « 2000 », la vie sur terre  serait des plus agréables, une vie où il y aurait du bonheur pour chacun, où les voitures voleraient, où tout serait robotisé. Un monde quasi paradisiaque en somme

    Hélas, trois fois hélas, ce ne sont pas les voitures qui volent ... et loin d’être robotisé, le mode serait plutôt, si je peux me permettre ce néologisme « lobotisé ».  En effet,  Il semblerait qu’ une lobotomie générale ait annihilé tout sentiment chez les hominidés que nous sommes. Alors, à tous ceux qui ne sont pas encore contaminés par ce mal,  à tous ceux, qui sont encore pourvus de sentiments et de bons sentiments , Dieu merci, il en reste encore en ce bas monde ; Je me permets ce conseil : Osons dire : Je t’aime  aux êtres qui nous sont chers, ne pensons pas que cela soit inutile,  parce que  ceux que nous aimons, le savent bien. Certes, ils le savent, mais comme cela leur ferait  du bien de l’entendre. Alors ne nous privons pas du plaisir de le  dire, ne les privons pas du bonheur de l’entendre . Et surtout ne remettons pas à demain  ces moments privilégiés, car demain ….. Il pourrait être trop tard !

     

     

    Osons dire : Je t’aime !

    « Mes Poèmes : L'EnfantMes Poème : Hommage ! »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Lundi 18 Août 2014 à 09:32
    jill bill

    Tu me fais penser à la chanson de François Valéry aimons-nous vivants.... eh oui on court après le temps, l'argent, les gadgets informatiques.... et on meurt seul.... Merciiiiiiiiiiii ! Bises, jill

    2
    Lundi 18 Août 2014 à 09:49

    Bonjour Dominique,

    Mais comment réagir à ton article sans te dire un  très grand  MERCI !  Pour ces mots si joliment écrits. Etant enfant c'est vrai on imaginait l'an 2000 en nous posant d'abord la question, quel âge aurions nous ?  Et nous rêvions. Aujourd'hui le rêve n'est plus le même lorsque l'on voit le monde qui nous entoure avec ses violences perpétuelles.

    Bises bien amicales.

    Henri.

    3
    Lundi 18 Août 2014 à 18:16

    un très bel article et dire je t'aime c'est tellement joli mais c'est parfs difficile

    4
    Mardi 19 Août 2014 à 16:41

    Bonsoir Jill, 

    C'est que nous sommes tellement sûrs que les êtres que nous aimons le savent que parfois on peut juger superflu que de le leur dire. 

    Bonsoir Henri,

    Nous aurions pu imaginer des tas de choses, mais pas cela, ah non pas cela !

    Bonsoir Flipperine,

    Tu as raison parfois, la retenue nous en empêche.

     

    Bises à Vous

    Dominique

    5
    Samedi 23 Août 2014 à 20:01

    D'accord, Dominique, merci de ta harangue :) ! Gros bisous.

    6
    Dimanche 24 Août 2014 à 18:02

    Bonsoir Lénaïg, 

    Conseil tout au plus ! yes

    Bises et douce fin de journée

    Dominique

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :