•  

    Cet « EXERCICE d’ ECRITURE »
    EST COMPOSE avec  les  PATRONYMES
    de POETES  FRANCAIS CELEBRES -
    Tous siècles confondus.
     

     

    MORICE  LE GOFFIC,  BARBIER  BRETON,  juché sur son CHAR à bœufs, accompagnait VALERY, sa jeune belle soeur, en ARAGON . Ils passèrent par LA TOUR DU PIN . La belle aperçut au loin  LAFONTAINE . LATTAIGNANT , elle  voulut ramasser de LA BRUYERE et de L’AUBESPINE mais  sélectionnant MALHERBE,  elle arracha la RACINE de fleurs DESCHAMPS, cachées sous  DES ROCHES . Levant  les yeux, elle vit alors,  la tourelle d’un CHATEAUBRIAND  sous le soleil, comme autant DE VERMEIL. A  LAFENESTRE de la tour, elle distingua LE BRAZ  blanc, d’une demoiselle, jouant  DE LA HARPE. Le BARBIER, ayant bu la totalité d 'une bouteille DE BOURBON , se laissa ALLAIS . Il prit la jeune femme, par LA TAILLE  et  LASSAILLY.  
    MAROT, SAUVAGE, vieux RENARD cria celle-ci. Ah ! Je suis pour toi, une rose en BOUTON et tu trouves mes RIMBAUD ! Si le jus  DELAVIGNE  t’est contraire, BOILEAU !  Lança-t-elle furieuse en lui claquant le visage de SAMAIN . Je suis MALARME il est vrai. rajouta la jeune femme, et  nous ne pouvons nous COLLETTET ni nous livrer   BATAILLECRETIN  ! Mais tu peux toujours goûter à  LAPOINTE de mon ombrelle. Je n’ai pas peur DE LA MARCHE, bien que j’aie une douleur VERLAINE et  mal HAUDENT  mais, ça  PASSERAT. Descends  mes bagages de ta VOITURE, je vais aller chercher refuge à l'église chez Monsieur LABE. Je sais qu'au moins lui , sera CLEMENT.

       

     

     

      Août 2008
     © Dominique

     


    6 commentaires
  •  

     

     LE  "DICODOMI"

     

     

    Vendanges:
    Flatulences de Chérubins

     

    Bicoque:
    Catamaran

     

    Pilule:
    Nom du  futur Pape

     

    Chandail:
    Plantation de condiment

     

    Amadouer:
    Exclamation  Bretonne

     

    Antimoine:
    Irréligieux

     

    Antiquaire:
    Opposant Égyptien
     
    Apparence:
    Charme obsolète

     

    Censeur:
    Fils unique

       

    Soupape:
    Cardinal

     

    Parabellum:
    Parachutiste séduisant

       

    Muselière:    
     Égérie envahissante

     

     

    Décembre 2012 

    © Dominique 

     


    13 commentaires
  •  

     

    Quatrain 
     En vers Holorimes
    ( ou olorimes)
     
     
    Les vers " HOLORIMES "
    sont des vers qui sont phonétiquement semblables
    et donc qui riment entièrement
     

     

       Six charlatans de là, sortent en riant
    Amusés pour avoir volé cette assistance
    Et crient allègrement aux dames qui les tancent:
    L’indélicatesse nait souvent de la crédulité  
     
     
    Si Charles attend de la sorte Henri-Hans  
    A muser, pourra voir voler sept à six stances 
    Ecrites allègres : Manteaux d’âmes qu’il étend ce 
    Lin délicat et ce, nait sous vent de l’acre édilité *

     

     

    6 avril 2011

    © Dominique

     

     

    *Edilité : Magistrature d' édiles

     


    6 commentaires
  • Un entretien improbable entre

    " Napoléon Premier"

    et 

    Ma toute petite personne...

     

    Le général Bonaparte lors de la bataille de Castiglione le 5 août 1796 par Nicolas-Didier Boguet

     " Bataille de Castiglione ' 5 Août 1796 

    par Nicolas-Didier Boguet 

     

    - Sire, en ce deux cent dix huit ème anniversaire de la victoire de Castiglione, qui se déroula le 5 août 1796 et qui  bien que lointaine, a du à n'en pas douter, restée gravée en votre mémoire; puis-je me permettre de vous demander ce que Votre Majesté pense de la France actuelle?

    - Madame, je suis ravi que vous me parliez de Castiglione, en effet les victoires de mes armées me sont inoubliables à plus d'un titre, mais je dois dire que le sont, toutes les batailles que j'ai menées, même si toutes, ne nous ont pas conduits à la victoire. Je songe à  Waterloo évidemment. Mais évoquer la France, qui a tellement changée, cela  me brise le cœur !

    Je voulais pour Elle, pour ma patrie, le meilleur. Ma vie durant, j'ai œuvré en ce sens, grâce au courage de mes armées et sans en ménager nos forces. D'aucuns me reprochèrent assez, et me le reprochent encore, d'avoir pour se faire, sacrifier bon nombre de mes valeureux soldats. Mais hélas, les pertes sont le tribut que l'on paye aux guerres. Sans nos victoires aurions nous pu faire de la France d'alors, ce magnifique empire respecté  et craint  de tous, duquel l'Europe était aux pieds ? J'avais pour Elle, encore de   grandes ambitions , mais je fus contraint  à l'abdication ! La France… Que reste-t-il de sa grandeur, de sa magnificence ? Mais ôtez moi d'un doute, est-elle donc devenue si insignifiante aujourd'hui,pour se voir annexer à la Hollande? Des rumeurs me sont parvenues affirmant cela !

     

    - Rassurez-vous Sire,il n'en est rien ! La France garde encore à ce jour son indépendante. Cependant je présume que vous n'ignorez rien du traité de  Maastricht, signé  par l'ensemble des Etats, membres de la Communauté économique européenne en 1992 et qui lie la France à   ces pays membres. Elle n'a plus de fait, les pleins pouvoirs décisionnaires. Cependant elle n'est annexée à aucun pays et donc, point gouvernée par la Hollande; mais par " Le Hollande ", si je puis me permettre cette audace à l'égard de votre Majesté. Hollande, étant en effet le patronyme du tout nouveau président de notre République; d' où la confusion de Votre Majesté ! Cela dit, je laisse seule votre Majesté , juger  si cela est mieux, ou pire pour la France.

     

    - La France subit de très nombreux bouleversements et pas des moindres. Même dans mes rêves les plus audacieux, je n'eusse pu imaginer, ce qu'il m'est donné d'entendre. L'un de vos chantres du siècle dernier, avait à son répertoire, je me l'étais laisser dire; un titre qui qualifie on ne peut mieux, ce que reflète  la France actuelle : "Tout fout l'camp !" . Avez-vous souvenance de ce chant ?

     

    - Certes Sire, Certes ! Ce chantre comme vous le nommer,  s'appelait   Marcel Mouloudji et peut être l'avez-vous croisé aux " Champs Élysées"  là, où vous espériez  retrouver, après votre trépas, vos braves : Kléber, Desaix, Bessières, Duroc, Ney, Murat Berthier et Masséna, mais aussi Scipion, Annibal et César !

     

    - Oui  c'est exact, de grands hommes s'il en fut ! Vous eûtes aussi en France après moi, de grands hommes ! N'y voyez là aucune allusion voilée à ma taille qu'on s'évertua à  plaisir de diminuer. Je n'étais pourtant  pas frappé de nanisme que je sache et, sans qu'elle ait pu être comparée à celle  du Roi François Premier, elle était  tout de même, d'un mètre soixante neuf ; ce qui à mon époque, était au dessus de la moyenne. Du reste, ce n'est pas antinomique; un homme petit peut être un grand homme ! Mais que cela ne donne point  à croire que ça vaut pour tous. Tout un chacun, ne  peut se permettre de diriger un pays au pied levé, simplement pour satisfaire son ego; faut il encore qu'il possède  les capacités intellectuelles, être tacticien et fin diplomate pour se faire. Ce monsieur Hollande comment est-il bâti au juste ? Est-il grand de sa personne? Est-ce un grand homme ?

     

    - Concernant sa taille, il est de cinq centimètre plus grand que vous ne l'étiez Sire, donc je dirais qu'il y a  là quasi similitude. Mais hélas pour la France et pour les Français, c'est bien la seule dont il est pourvu !

     

    - Je suis obligé   de prendre congé  Madame ! 

     

    - Je suis ravie Votre Majesté,  d'avoir pu vous entendre et vous remercie d' avoir accepté de m' accorder un peu  de votre éternité. Adieu donc !   

     

    - A  plaisir de vous voir  un jour !

     

    - Sauf votre respect Sire,  et malgré l'honneur qui me serait fait d'une telle rencontre, je souhaiterais,  compte tenu  des distances qui nous séparent encore ,  que celle-ci  ait  lieu le plus tard possible !

     

     

    05 Août  2012

    © Dominique

     

     

                     


    7 commentaires
  •  

    Les vers " HOLORIMES " sont des vers 
    qui sont phonétiquement semblables

     ♦ ♦ ♦ 


    Oh dis c’est Lilia ado. Mère ? 

    Odyssée - L’ Iliade - Homère

    ♦ ♦ ♦ ♦ ♦

    La mercerie du Doubs

    L’amer se rit du doux

    ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ 


    Une  raie nette sur le nez  nu : Phare !

    Une reinette sur le nénuphar


    ♦ ♦ ♦ ♦ ♦
     

    Que le père ? Rit  Aude la romantique

    Quelle période  la  Rome antique  

    ♦ ♦

     

     23 mars 2009

    © Dominique

     


    8 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique