• Mes Poèmes : M'sieur DEGAS

     

    Danseuse assise (Pastel sur papier)
    Edgar DEGAS 1881 

       

    M'sieur DEGAS

     

    Je vous suis r'connaissante pour sûr M’sieur DEGAS
    Mais pourquoi m’avoir peinte en cette posture là
    La pose  sur le vif pour moi n’est pas flatteuse
    Et elle ne convient pas à une jeune danseuse
    J
    e dois vous dire aussi et vous en d'mande pardon
    Que depuis cent trente ans dans cette position
    Je suis plus qu’éreintée et pour que je délasse
    Mes chevilles meurtries, il faut que je les masse
    Je n'dirai point pour sûr,  c'est bien trop manifeste
    Qu’étant ainsi penchée  j’ai le sang à la teste
    J’espère Monsieur Edgar, n’pas vous avoir froissé
    Etant assez directe il  m’fallait vous l’avouer
      Que voulez vous cher Maître, j' connais point les manières
    Je parle com' vous voyez un langage populaire
    Si s’trouvait une bonne âme qui puisse venir m’aider
    Rectifiant quelque peu l’pastel que vous avez fait
    En relevant ma teste et redressant mon dos
    Me détendant les jambes, que j’ repose mes os
    Mais il s’en trouvera point, c'est plus que naturel
    Elle serait accusée d' vandalisme culturel
    Alors je suis contrainte pour le reste du temps
    De souffrir en silence et de serrer les dents

     

     

    © Dominique

    « Mes Photos de Voyages :Prénon Beuve ! »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Lundi 1er Février 2016 à 05:37

    Bonjour Dominique, eh oui condamnée à la pose du genre, ainsi que bien d'autres modèles d'artiste, tiens je pense à la Joconde, condamnée à sourire... mais je l'aime bien cette danseuse dont on ne voit le visage, comme cela pas de signe de grande vieillesse dessus.... Bon lundi à toi, bises  wink2

    2
    Lundi 1er Février 2016 à 05:53

    Bravo, j'aime beaucoup. Pauvre jeune danseuse figée pour l'éternité dans une position statique  mais peut être l'a t'il peinte quand elle dansait. J'aime Degas. Merci pour cet alexandrin. Belle semaine.

    3
    Lundi 1er Février 2016 à 13:20

    Excellent je crois que les modèles des peintres vont pouvoir créer un syndicat car cette danseuse n'est pas la seule à souffrir en silence .

    Bonne semaine 

    Bisous 

    4
    Lundi 1er Février 2016 à 17:03
    Josette

    Je crains bien ma petite 

    que cette posture va dure

    tu aurais du te sauver bien vite

    de tes douleurs le peintre n'en a cure

    bonne journée Dominique

    5
    Lundi 1er Février 2016 à 18:01

    Bonjour Dominique,

    C'est fort bien exprimé M'dame Domi !

    Voici une autre danseuse peinte par une amie poétesse de mon forum d'écriture, mais là j'espère que la suite sera plus douce que celle de M'Degas !!!

    http://blog.yannickpoirier.fr/2016/01/18/le-sonnet-maroti…lle-de-ses-noces/ 

    Je t'embrasse.

    Annie

    6
    Lundi 1er Février 2016 à 22:10

    En effet c'est une position plutôt incommodante mais ça fait un beau tableau et une belle analyse.

     

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :