•  

     

    UNE DE MES AQUARELLES

    " Diaphane"

      

    Mes Poèmes !

    FILLETTE 

     

     

    Fillette savez-vous que la vie est taquine ?
    Vous en êtes il est vrai en vos jeunes printemps
    Si m’en croyez usez, abusez de ce temps
    Car vous perdrez un jour votre allure enfantine

     

    Vous goûterez alors en votre adolescence
    Autres jeux et plaisirs cela est évident
    Connaîtrez de l’amour les feux  et les tourments
    Mais aurez à jamais perdue votre innocence

     

    Chaque âge de la vie offre gaieté, tristesse
    Chaque âge de la vie est un enseignement
    Vous connaîtrez la joie de devenir Maman
    L’instant sera pour vous un moment d’allégresse

     

    Mais pour l’instant fillette profitez de l’enfance
    Buvez avec délice la coupe d’ insouciance
    Buvez je vous en prie, son breuvage à loisir
    Elle est la seule coupe qui ne se puisse remplir  

     

    © Dominique

     

     


    9 commentaires
  •  

     

     Ce jour est celui  du  24e  Anniversaire 
    De  ton " Départ "

    Maman  Chérie !  
     

     

     

     

     
    Ce petit mot « Maman » le premier qu'on apprend
    Le premier que l'on dit
    Ce petit mot « Maman » qu'on répète cent fois
    Tous les jours de la vie
    Synonyme d'amour, de douceur, de confiance
    De sacrifices, de craintes, de douleurs, de patience
    Ce mot que l'on a dit, ce mot qu'on a crié
    Sitôt qu'on avait peur ou envie de pleurer
    Et celle qui le portait, cette mère, cette femme
    Aussitôt accourait pour consoler notre âme
    En entrouvrant ses bras pour que l'on s'y blottisse
    A
    fin que le chagrin, la peur, s'évanouissent
    Ce petit mot « Maman » qu'on a tant galvaudé
    Sans jamais prendre le temps, de bien l'analyser
    D
    eux petites syllabes qu'on dit  la bouche en cœur
    Et
    qui un jour, nous font tellement verser de pleurs
    Ce petit mot « Maman » qu'on ne peut plus lui donner
    Car pour toujours vers Dieu, Elle s'en est allée
      

    Ce petit Mot : Maman !


                                            

  •  

     Mes Dessins

     

    VICTOR-HUGO-Dessin-sur-Toile.jpg

           Victor HUGO  vers 1875       

    Dessin réalisé  à la mine graphite
    ( Sur Toile de Coton )
      D'après une photo du Comte
        Stanisław Julian Ostroróg  
       
        

    © Dominique 


    6 commentaires
  •  

    Des Petits Signes pourtant SI Importants !

     

    Mais qu'est-ce donc qu'une cédille ?
    Sinon un signe diacritique
    Cependant elle n'est pas vétille
    Et il peut devenir critique
    Que de l'omettre en écrivant :

     

    Maçonnerie sans la cédille en est une vraie, sans conteste

    L'oublier aussi dans leçon, le mot devient impolitesse !

     

     

    Mais qu'est donc qu'une virgule ?
    Sinon un signe minuscule
    Qui marque la ponctuation
    Mais toute la difficulté
    Et de savoir la bien placer

     

    L'institutrice a dit, cette oisive Lucile n'a pas fait son devoir

    L'institutrice a dit cette oisive, Lucile n'a pas fait son devoir

     

    Tout devient alors différent !

     

     ♦  

     

    Mais qu'est donc qu'une apostrophe ?
    Un petit signe polymorphe
    Puisqu'en bas il devient virgule
    Mais grave serait l'omission
    Du  signe indiquant l'élision
     

    Il a épousé une jeune femme d' Inde

    Il a épousé une jeune femme dinde

     

    Pauvre garçon qui se retrouve alors être l'époux d'une niaise
    Alors qu'il se croyait celui d'une Indienne

     

     ♦ 

     

     Devoir écrire en bon Français

    Ce n'est pas toujours  chose aisée !

     

     

     

    © Dominique

     

     


    6 commentaires
  •  

                                          

     

        L’ ACCENT    

     

    On le porte avec nous comme on porte un flambeau

    Il fait chanter la voix et fait vibrer les mots

    Il a le caractère de ce lieu, de la terre

    Qui nous a vu grandir et vu grandir nos pères

    Il témoigne à lui seul de notre identité

    Il est notre émissaire en pays étrangers

    Il peut se décliner en inflexions diverses

    Mais il est spécifique à chacune des provinces

    On dit qu’il est hâbleur dans le pays Gascon

    Aux nuances Celtiques chez nos amis Bretons

    De l’autre bord des rives de Méditerranée

    Il est celui de Corse, que mes ancêtres avaient

    Et s’il devient « Pointu » aux Portes de Paris

    Il fleure bon le Thym dans notre beau Midi

    Il se métamorphose au gré de nos régions

    Et de chacune d’elles, on lui attribue le nom

    Et c’est à lui qu’on doit l’amène cohérence

    De toutes ces régions qui composent La France !

     

    © Dominique


    4 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires