• Cher Maitre !

     

     Cher Maitre !

      AVOCAT-H.-Daumier.jpg
            Oeuvre d'Honoré Daumier 

     

     Cher Maître,

     

    Étant moi-même au barreau, Maître
    Je me permets de vous transmettre
    Mon cher confrère cette lettre
    Il s'avère que je défends le maître
    L'instituteur que veut démettre
    Votre client voulant le mettre
    Si j'ose ce mot me permettre
    Au banc des accusés et ester
    Contre celui-ci  en justice
    Car il trouva lourd préjudice
    Ainsi que preuve d'iniquité
    Que la personne sus nommée
    Un de ses fils ait sermonné
    Lequel s'était permis pourtant
    Dans sa classe de faire un Ban
    En incitant tous les auteurs
    A se mettre droits sur le leur
    Que dut-il faire à votre avis
    Ce formateur, ce pédagogue
    Engager obligeant dialogue ?
    Leur envoyer un préavis
    Ou avant toute réprimande
    Nous en adresser la demande ?
    Je trouve de grande importance
    Qu'un maître, mon cher Maître tance
    Des olibrius de la sorte
    Qui de toute une classe exhorte
    A de si  bas  agissements
    Sans cela, sachez reconnaître
    Que l'autorité périt Maître !
    Tout bon maître  se doit d'user
    De son bon droit de maîtriser
    Qui ourdit complot ou incite
    Par un acte  très illicite
    Que des élèves se rebellent
    Criant comme moutons qui bêlent
    Dans sa classe un maître est le maître
    Et nul ne devrait compromettre
    De ce fait son autorité 
     J'ai senti Maître, chez ce père
    Nonobstant sa fonction de Maire
    Que son autorité opère
    Et n'admet en aucune façon
    Une  quelconque dénégation
    Pense-t-il donc qu'être un édile
    Octroie droit sur la loi Civile ?
    Il se peut que mes termes Ô Maître
    Ne trouvent à vos yeux d'intérêt
    Ce dont je serais atterré
    Ayant l'écho  de vos valeurs
    Par nos confrères et consœurs
    Qu'outre vos qualités orales     
    Vous  possédez celles morales
    Sans oublier celles de coeur
    Je doute fort qui vous puissiez
    Admettre de tels procédés
    Et par la même ainsi permettre
    Qu'une classe aille à hue à dia Maître
    Et même si vous désavouez
    Les bases de mon plaidoyer
    Connaissant votre profond respect
    Des normes et des libertés 
    Je vous adresse ici les miens
    Bien que n'étant plus  avoué
    Je reste votre dévoué !

      

    Maître Ise

    ωïζξ 

    Avocat au barreau de La Chaise (Aube)

     

    « Grand-mère !Jeu : Un Mot-Une Image-Une Citation »

    Tags Tags : , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Lundi 8 Septembre 2014 à 02:37
    jill bill

    Tu as râté ta vocation... ah le babillage des avocats !!!!  Bon lundi Dominique, bises de jill

    2
    Lundi 8 Septembre 2014 à 08:37

    Bonjour Jill ,

    N'est-ce pas smile? Il semble qu'ils ont vocation de noyer le poisson yes

    Beau Lundi également. Bravo pour ton texte chez Joye !!

    Bises

    Dominique

    3
    Lundi 8 Septembre 2014 à 10:19
    Josette

    Bonjour Dominique

    Si cette affaire se juge aux assises je veux bien être juré et ainsi soutenir le bon maître...

    as tu une licence de droit (au moins)... je te trouve très à l'aise pour plaider yes

    je te souhaite une belle journée

    bises

    4
    Lundi 8 Septembre 2014 à 12:30
    LADY MARIANNE

    un tel avocat va remporter affaire sur affaire-
    bravo pour ce bel exercice !!

    5
    Lundi 8 Septembre 2014 à 15:48

    La cause des enseignants est bien défendue grâce à toi ! Tes arguments font mouche ! Ils en ont bien besoin les pauvres ! Bises

    6
    Lundi 8 Septembre 2014 à 18:01

    les enseignants sont en droit de réprimander les élèves tout de même il faut les respecter

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :