• Mais que reste-t-il des Traditions... ?

     

     

    Mais que reste-t-il des Traditions... ?

     

    Mais que reste-t-il des Traditions... ?

    Je voudrais  aujourd’hui, en ce jour
    des " RAMEAUX", parler d’un de mes souvenirs d’enfance, que je sais être également, le souvenir de  personnes de ma génération:  

    La tradition  des « RAMEAUX» .
     

    Ce jour, VI°  dimanche de carême est  le début de la "Semaine sainte". CE jour, commémoratif de l’entré de Jésus, en  tant que « Messie » dans une Jérusalem où la foule l’acclamait en agitant des  palmes (alors que LUI, monté sur un ânon, modeste monture comme l'avait annoncé le prophète, montrait le caractère humble et pacifique de son règne) .
     (Évangile : Jn 12/13) 
     



    Pour n’en être pas moins une fête importante du Christianisme, fête que l’on célèbre le dimanche précédant Pâques, La fête des " Rameaux " restera toujours pour moi, ce qu’elle fut lorsque j’étais enfant. Comme un projectionniste  débobine son film, je déroule celui de mes souvenirs. Sur l’écran noir de mes paupières closes, je revois, cette petite fille à laquelle on offrait pour la circonstance, un magnifique Rameau composé d’un bouquet de plumets  roses et d’une hampe en papier d’or enrubanné et dont, les branches ployaient,  sous le poids de petits filets en mailles dorées remplis de pièces de monnaie en chocolat, d’une multitude de petits joujoux, de friandises et autres bonbons. Selon les années, une poule un œuf, ou un poisson  en chocolat, plus gros que les autres, se balançait allégrement,  à l’extrémité d’un ruban. Et tout en haut du Rameau, transpercé par une tige, était  placé l’orange confite. La tradition voulait que ce soit la marraine qui offre le Rameau et je me souviens d’une année, tout particulièrement, (pourquoi celle-ci, plutôt qu’une autre, la mémoire est souvent sélective) où mes parents, le samedi soir, après avoir décoré  l’inoubliable Rameau, l’avaient suspendu  tout près de mon lit  dans l’attente du lendemain. Je revois la scène, comme si celle-ci se déroulait encore sous mes yeux. Couchée dans mon lit, je regardais ce petit  arbuste  multicolore et après avoir souhaité une bonne nuit à mes parents, je me souviens ne l'avoir plus quitté des yeux, jusqu’à ce que, gagnée par le sommeil, je m’endorme. Le lendemain matin, après que Maman m’ait préparée pour partir à la messe, ma Marraine est venue me chercher  pour m‘y conduire. Tenant d’une main  le Rameau, bien trop lourd pour moi et de l’autre, serrant très fort la mienne. Elle me regardait en souriant, je lui rendais ce sourire. . . J’étais  heureuse.
    Cette tradition  concernant le rameau des enfants est tombée en désuétude pendant de nombreuses années. 

    Cependant l'on  constate que depuis  quelques années,   certains    confiseurs, s'évertuent à faire renaitre cette jolie tradition. Mais je crains que le charme ne soit à jamais rompu et que cela ne soit peine perdue; car personnellement, je n’ai plus vu de gosses, le jour  des Rameaux porter, triomphalement le leur et je trouve cela bien dommage.

    Mais que reste-t-il des Traditions... ?

    Rameaux tels que l'on peut les trouver de nos jours chez les confiseurs, mais qui ne sont hélas, qu'un très pale reflet de ceux d'alors, qui étaient beaucoup plus imposants et surtout plus abondamment et délicatement garnis.



    © Dominique 




    « Jeu de Lettres !CROQUEURS DE MOTS DEFI N° 162 : Le Scénario ! »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Dimanche 20 Mars 2016 à 13:54

    Je découvre cette tradition Dominique, chez nous c'était la branche de buis qu'on apportait à bénir, point... eh oui comme tu dis !! Merci, bises

      • Dimanche 20 Mars 2016 à 19:29

         

        Bonsoir Jill, 

        Ces souvenirs que je relate sont ceux que la petite fille que j'étais a gardés présents. Mais, la femme que je suis devenue se souvient toujours aussi, de ces rameaux  d'oliviers que le prêtre bénissait lors de la Messe et desquels chacun venait prendre des branches qui étaient rapportées à la maison pour la protéger. Du reste cela se fait toujours. Pas plus tard que ce matin, j'ai coupé quelques rameaux d'olivier chez moi dans le jardin et  le prêtre les as bénis comme  ceux que chacun avait pris à l'église.

        Bises  et belle fin de soirée

         

        Dominique

    2
    Dimanche 20 Mars 2016 à 17:44
    Josette

    j'ignorais tout de cette tradition Dominique par contre mon souvenir à Paris est celui des abords de l'église avec les "vendeurs" de buis qui a cette odeur si particulière, chacun achetait ses rameaux, pour lui mais aussi pour les personnes ne pouvant se déplacer, afin de les faire bénir à la messe, au retour ce partage des rameaux dans les famille avec la branche qui allait remplacer celle de l'année passée en général au dessus du lit matrimonial cette branche était coincée derrière un cadre (chez mes parents c'était Sainte Thérèse de Lisieux) ou un crucifix... 

    Croyant et non croyant perpétuaient cette tradition...

    je ne la vois plus où j'habite maintenant ! 

      • Dimanche 20 Mars 2016 à 20:07

        Bonsoir Josette,

        Nous avons exactement la même tradition  dans le Sud,mais avec l'olivier qui est offert et béni par le prêtre lors de la Messe.Chacun peut prendre ce dont il a besoin pour la famille et les amis ne pouvant le faire .Je me trouvais à Paris en 1981 le jour des Rameaux et je me souviens de ce rameau de buis  que j'avais rapporté pour le joindre à celui d'olivier. En Corse par exemple, l'on tresse les palmes des palmier dans la même tradition.

        Bises et belle fin de soirée

        Dominique

         

         

         

    3
    Dimanche 20 Mars 2016 à 19:05

    Je n'ai pas connu cette tradition du rameau garni, la seule dont je me souvienne c'était le rameau de buis que nous portions pour faire bénir à la messe . Un peu les mêmes souvenirs que Josette le rameau de buis frais remplaçant celui de l'année passée . 

    Oui je pense que même celle là s'éteint tout doucement .

    Bonne soirée 

    Bises 

      • Dimanche 20 Mars 2016 à 20:15

        Bonsoir Jazzy,

        Comme je l'expliquais    ci-dessus à Josette,pour l'instant fort heureusement cette  tradition perdure dans le Sud.Mais pour combien de temps encore ? Dieu seul le sait !

        Bises et belle fin de soirée

        Dominique

    4
    Dimanche 20 Mars 2016 à 21:50
    colettedc

    Ah ! Ce dimanche des rameaux, oui ! Nous ici, nous avons fêté cela en grand, à notre Oratoire, lors de la messe télévisée. C'est le début de la semaine sainte. Bonne semaine Dominique et bonne marche vers Pâques !  Bisous♥

      • Lundi 21 Mars 2016 à 08:36

        Bonjour Colette,

        Un dimanche très important en effet ! Si l'Oratoire auquel tu fais référence est l'Oratoire "St-Joseph" à Montréal, sur le Mont-Royal, j'ai eu la chance d'y aller  il y a quelques années.

        Que ta marche vers Pâques soit aussi belle et bonne !

        Bisous 

        Dominique

    5
    Lundi 21 Mars 2016 à 16:44

    Je ne connaissais pas cette tradition. Ici ce sont des rameaux faits avec des palmes .Il y en a de très beaux d'ailleurs, de vraies oeuvres d'art .Heureusement que cela continue .

      • Lundi 21 Mars 2016 à 17:58

        Bonsoir Fanfan,

        Oui c'est vrai les palmes tressées que l'on fait en Corse pour les Rameaux  sont vraiment très belles ! 

        Bises

        Dominique

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :