• Défi des croqueurs N°130 :Evasion !

    Défi 130:  EVASION

     CROQUEURS DE MOTS

     croq

     

    Défi proposé par   

    LENAÏG

    Qui nous dit ceci : 

    On invente une histoire, on narre un souvenir,
    On s’exprime en prose ou en poésie.
    Le spectre est large : on creuse un tunnel,
     
    *On se sauve d’une situation délicate,
    *On raconte comment la lecture d’un roman
    Nous a fait nous évader d’un ennuyeux quotidien,
    *On prend des personnages ou on se met en scène.
    C’est comme on voudra.

     

    Aussi loin que remontent mes souvenirs, j'ai toujours aimé lire, mais il y eut une période de ma vie, où je lus plus que je ne l'avais jamais fait auparavant. Étant à cette époque en activité, je travaillais à près de trente  kilomètres de mon domicile et ne rentrais donc pas chez moi pour déjeuner. Je me contentais de grignoter sur le pouce au bureau,(les locaux, à tel point excentrés, n' avoisinaient ni restaurants, ni commerces). Je mettais donc à profit cette heure de pose, pour, entre deux bouchées, me plonger dans la lecture. Si je lus ainsi, de très nombreux livres qui m'intéressèrent vivement, je me souviens de l'un d'entre eux qui, en particulier, me captiva littéralement . C'était "Les Lauriers de Cendre" de Norbert Rouland. A qui porte de l'intérêt à l 'Antiquité Romaine,(comme c'est mon cas),je ne saurais trop conseiller ce roman remarquablement écrit par ce Professeur d' Anthropologie Juridique. 

    Si je grignotai, plus par nécessité que par faim mes en-cas,  ce jour là, je dévorai avec tant d'appétit, les pages de ce livre écrit de façon tellement réaliste et avec force détails, que je ne tardai pas à m'évader. Prise par  la puissance de la narration, j'en oubliai peu à peu, jusqu'au lieu dans lequel je me trouvai. Je fis abstraction  du bureau,les murs même avaient disparu. Je me  transportai deux mille ans plus tôt, au centre même d'une arène, rougie du sang des gladiateurs, durant un combat, sous l'accablant soleil Romain alors à son zénith. J'entendis les clameurs monter de cette foule en délire assise sur les gradins, les cris gutturaux des deux hommes s'affrontant implacablement, le choc de leurs glaives s'entrechoquant et s'abattant simultanément  sur boucliers et casques, le rugissement des bêtes féroces qui non loin de là attendaient " leur tour ".... La sonnerie du téléphone retentissant, me ramena soudain à la réalité : La pose était déjà terminée  ! 

     

     © Dominique

     

     Edition de 1984

     

    « Mes Créations : Costume Corse N° 2Prénom : Helmut ! »

    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    1
    Lundi 22 Septembre 2014 à 04:40
    jill bill

    Bonjour Dominique, c'est ce qu'on s'appelle plonger dedans, que rien d'autre n'existe, évasion garantie un bon livre, merci pour l'info lecture... bon lundi de la part de jill, bises

    2
    Lundi 22 Septembre 2014 à 08:50

    Bonjour Dominique. merci beaucoup pour cette pause de midi souvenir si bien racontée que tu nous captives, toi aussi ! Bon, pas de téléphone à l'instant chez moi mais tu retranscris très bien comment nous passons presque de l'autre côté du miroir quand un roman nous saisit. Je ne connais pas Les lauriers de cendre (un titre à retenir), je me souviens de Quo vadis, qui m'avait transporté aussi. Gros bisous.

    3
    Lundi 22 Septembre 2014 à 09:13
    Josette

    Bonjour Dominique

    C'est la plus belle des évasion celle des livres, il en est qu'on n'oublie jamais. J'avoue être tombée amoureuse d'Alexandre Le Grand il y a...longtemps !

    je te souhaite une bonne journée

    4
    Lundi 22 Septembre 2014 à 10:21
    M'mamzelleJeanne

    Captivée par le texte..  vivre les émotions décrites.. c'est le signe d'un bon livre,  l'auteur a su mettre en ligne les moments importants .. Cela donne envie de le lire !
    Prise par un texte on s'oublie.. on oublie de manger.. on est dans l'histoire !!
    Bien racontée ici aussi.. merci

    5
    Lundi 22 Septembre 2014 à 11:32

    Bonjour Dominique,

    Heureux de te retrouver dans les défis. J'ai bien aimé ton texte, en effet quelle plus belle évasion que la lecture . Défi magistralement relevé.

    Bises bien amicales.

    Henri.

    6
    Lundi 22 Septembre 2014 à 11:34

    Plaisir de lire, et merci de nous parler de ce livre, si je le trouve je le prendrai

     

    http://marinezou.blogspot.fr/

    7
    Lundi 22 Septembre 2014 à 13:32

    Ce n'est pas un roman qui me plairait, je suis trop hélas ancrée dans la réalité mais j'ai aimé te lire .... Difficile de s'évadr parfois...

    8
    Lundi 22 Septembre 2014 à 13:35
    marie chevalier

    la meilleure évasion pour le sédentaire: la lecture  ! merci à toi 

    9
    Lundi 22 Septembre 2014 à 14:04

    terrible ce téléphone qui ose nous sortir de nos voyages et de nos songes ...effectivement certains livres nous transportent tellement loin qu'on oublie notre environnement ...bel exercice pour ce défi 

    bisous

    10
    Lundi 22 Septembre 2014 à 17:18

    Force envoutante des bons auteurs !

    11
    Lundi 22 Septembre 2014 à 17:34

    Ce doit vraiment être un livre captivant pour qu'il t'embarque avec une telle force mais le retour à la réalité n'a pas dû être évident !

    Bon début de semaine - bisous

    12
    Lundi 22 Septembre 2014 à 18:46

     

    -*- Vous avez dit : « téléportation » ? – Magnifique – Bravo ! L*B -*-

     

    13
    Mardi 23 Septembre 2014 à 17:02
    DDD59

    J'ai connu moi aussi cette époque où j'emmenai un livre partout avec moi et il m'arrivais parfois de lire quelques lignes en attendant qu'un feu passe au vert, ou dans un embouteillage!!! Parfois je me faisais klaxonner sans façon hihi!!!

    Hélas il est loin ce temps, maintenant les pc, smartphones, tablettes etc... on pris le relais !!! Oui mais faut pas croire ça ne remplace pas tout dans la vie sarcastic

    http://youtu.be/0zdAqQ_JlHk

    Bisous Dominique et merci pour ton partage!!!

    Dômi.

    14
    Mardi 23 Septembre 2014 à 18:02

    ah quand on est plongé dans la lecture c'est dur de revenir à la réalité

    15
    Mardi 23 Septembre 2014 à 19:11

    Les livres sont le meilleur  moyen de s'évader de la réalité; je ne pars jamais sans emmener des livres  ! Bises

    16
    Mercredi 24 Septembre 2014 à 07:00

    Jill,  Lénaïg,  Josette, Jeanne,  Henri,  Maylou,  Martine, Marie, Eglantine, Abécé, Monelle, Leobio, Domi, Flipperine, Fanfan : 

    Je vous remercie de votre passage et  de vos gentils mots concernant ce défit !yes

    Bises à Vous et belle journée

    Dominique

    17
    Mercredi 24 Septembre 2014 à 09:40

    Quel dur retour à la réalité mais c'est cela aussi l'évasion, le retour.

    18
    Mercredi 24 Septembre 2014 à 11:07

    c'est quelquefois dangereux la lecture : imagine que l'évasion ait atterri au milieu de l'arène !

    belle journée

    19
    Mercredi 24 Septembre 2014 à 12:34

    Je ne connais pas de meilleur moyen d'évasion!

    20
    Dimanche 28 Septembre 2014 à 11:42

    Ton récit est tellement vivant que nous plongeons avec toi dans cette antiquité romaine....

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :