• Mes Poèmes : L'Enfant

     

    Mes Poèmes : L'Enfant

     

    L'Enfant

     

    L’Atmosphère était lourde en ce beau jour d'été
    J'étais sur un fauteuil, nonchalamment couchée
    Le sommeil me gagnait, quand je sentis soudain
    Que la main d'un enfant se posait sur ma main
    Je fus très effrayée par cette sensation
    Soudain, mes yeux s'ouvrirent et je fis un grand bond
    Car il y avait vraiment un enfant près de moi
    Une enfant, devrais-je dire, car l'enfant… C'était moi !
    J'avais six ou sept ans, car je reconnaissais
    La petite robe bleue, que j'avais tant aimée
    Il n'est rien d'étonnant à cela, direz-vous
    Il est normal qu'on rêve lorsqu'on dort, après tout
    Mais je ne rêvais pas ! Et l'enfant en question
    Venait me demander quelques explications
    Qu'as-tu fait de ta vie ? Tristement me dit-elle
    Il y avait tant de projets, que j'avais fait pour elle
    Je rêvais d'être heureuse, d'un métier épatant
    D'une belle maison, d'élever mes enfants
    J'espérais voir un jour grandir ma descendance
    De cette destinée, tu as rendu la sentence
    J'avais un potentiel !  Et tu l'as gaspillé
    J'avais un avenir !  Et tu me l'as volé
    Vois !  Mes yeux étaient beaux, d'aucuns me le disaient
    Les tiens sont tellement tristes…Qu'ils semblent  délavés
    On me disait jolie... T'es-tu donc regardée ?
    Pense  un peu  à Maman, qu'as-tu donc fait pour elle ?
    Elle  a tellement voulu que notre vie soit belle
    Elle nourrissait pour moi, certaines ambitions
    Tu lui as apporté, que des désillusions
    J'avoue, qu'à un moment, tu as su me surprendre
    J'ai sincèrement cru, que tu allais comprendre
    A défaut de m'avoir construit une famille
    Tu ne t'en sortais pas mal. T'étais plutôt gentille...
    Sans avoir décroché de diplôme, sans bagage
    Tu gagnais bien ta vie ! Tu faisais des voyages …
    Mais quelques temps plus tard, tu perdais ton emploi
    Qu'es-tu donc devenue? Que reste-t-il de moi ?
    Et tandis que parlait ce petit bout de femme
    Qui me brisait le cœur et m'arrachait des larmes
    Tout ce que je sus dire c'est  « Maman n'est plus là ! »
    Elle me répondit  « Je l'ai su avant toi ! »
    Et me voyant surprise par sa phrase Sibylline
    Elle ajouta alors, de sa voix enfantine
    Sais-tu ce qu'il advient de l'enfant que remplace
    L'adulte qui grandit et qui vole sa place ?

    L'enfant s'en va là-bas, où les mortels s'en vont !
    Mais, t’es-tu seulement, posé cette question ? 



       

    30 octobre 2001

                    © Dominique                   
       

    « La Mésaventure de VALERY !Osons dire : Je t’aime ! »

    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    1
    Lundi 18 Août 2014 à 06:51

     -*- Je comprends mieux le titre de ton blog… J’ai donc lu avec attention, respect et émotion ce poème qui nous touche au plus profond de nous même,  car tes jolis mots induisent notre musique secrète… pour nous unir dans « Loi d’Amour ». Alors comment écrire un commentaire convenu, rabattu, fade ? Tu m’as compris… comme j’ai compris ta déclaration. (« Comprendre » n’est ce pas prendre en soi ?)  B.L.B.-*-

     

    2
    Lundi 18 Août 2014 à 07:52

    c'est tellement émouvant que çà m'a coupé le sifflet...

    3
    Lundi 18 Août 2014 à 08:44
    jill bill

    Bonjour Dominique, enfant on rêve à son futur, la vie souvent décide pour vous... il faut en prendre son parti... pensées amicales, jill, bises wink2

    4
    Lundi 18 Août 2014 à 09:14

    Bonjour Leo, 

    Je m'étais amusée à imaginer ce que l'enfant que nous avons été aurait pu penser  de l'adulte que nous sommes, ou aurions pu devenir.  

    Bonjour Mamazerty,

    C'est très flatteur. Merci beaucoup !yes

    Bonjour Jill, 

    Ah ces enfants,  ils se montrent  ingrats parfois !  ^^

     

    Bises à Vous

    Dominique

    5
    Lundi 18 Août 2014 à 17:48
    LADY MARIANNE

    c'est très beau , émouvant-
    mais pas tendre ce que tu penses de toi ?
    bonne semaine- 

    6
    Lundi 18 Août 2014 à 18:14

    c'est très émouvant et tu as fait ce que tu as peu pour élever ton enfant

    7
    Lundi 18 Août 2014 à 19:23

    Superbe, Dominique et poignant, nous pouvons tous, en fait, entendre les paroles de la petite fille en robe bleue, mais nous avons chacun(e) la nôtre ... Gros bisous.

    8
    Mardi 19 Août 2014 à 16:47

    Bonsoir Lady, 

    Merci  !  Pas tendre peut être  smile mais  réaliste !

    Bonsoir Flipperine,

    J'aurais bien aimé  !

    Bonsoir Lenaïg,

    C'est vrai ! Bien malin qui peut dire qu'il a fait de sa vie tout ce qu'il désirait  faire étant enfant.yes

     

     

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :