•  CROQUEURS DE MOTS DEFI N° 232

       proposé par  

    Cabardouche ( Marie et François)

    Qui nous disent ceci : 

    Poésie du Jeudi

    Composez une poésie commençant par des "si" et se concluant par un conditionnel enchanteur

    À la Manière de Jean Luc Moreau  Clic

     

    SI . . . 

     

    Si en plein jour il faisait nuit
    Si le jeu devenait l’ennui
    Si l’on suait lorsqu’il fait froid
    Si l’iniquité faisait loi
    Si l’on avait les pieds aux mains
    Si  les géants devenaient nains
    Si les villes étaient en campagne

    Si l’Esquimau portait un pagne
    Si en été tombait la neige
    Si l’Arc-en-Ciel n’était que beige
    Si le lapin tuait le chasseur
    Si le courageux avait peur
    Si la terre n’était plus ronde
    Mais qu'il y ait la paix en ce monde
    Si toute guerre était bannie
    S'il n'y avait plus d'ennemis
    S'il n'existait plus d'oppresseurs
    Plus d’exploiteurs, de profiteurs
    Si chaque être vivait heureux
    Ce monde serait merveilleux

     

    ©  Dominique

     

     


    8 commentaires
  •  

    ABECEDAIRE DES ANIMAUX DU MONDE LETTRE   " S "

    Proposé par  VIOLETTE

     

     

     

           S A Ï G A  

     

    ABECEDAIRE DES ANIMAUX DU MONDE  Lettre : S

     

    LE   SAÏGA 

     

    Mon nom SAÏGA est  le mot Russe  qui désigne une Antilope. Je suis la seule antilope Eurasienne. Je vis dans les steppes sèches et les déserts semi-arides d'Asie centrale Mongolie, Kazakhstan et Russie.  Ma taille est comparable à celle d’un mouton, mes pattes sont trés fines, mais je dois reconnaître que le plus curieux est mon museau. Mes naseaux longs et tombants  se terminent  en une courte trompe souple qui se dilate et filtre l’air chargé de poussière l’été et réchauffe celui respiré en hiver. Mon pelage quant à lui, de couleur miel l’été et quelque peu épars, s’épaissit au fil des saisons pour devenir une épaisse toison blanche en Hiver. Nous vivons en troupeaux de trente à quarante individus, mais lorsque s’installe l’hiver, les divers troupeaux se regroupent et nous constituons une horde de dizaines de milliers de Saïgas qui voyageons ensemble sur plusieurs centaines de kilomètres pour fuir la neige et trouver de verts pâturages dans lesquels poussent herbes lichens de steppes, arbustes ou graminées dont est constituée notre nourriture. Cette migration est la plus spectaculaire au monde. Tel que vous me voyez, je suis un mâle, car seul les mâles portent des cornes; cornes annelées , ce qui constitue un inconvénient supplémentaire à notre survie, car non seulement nous sommes chassés  pour notre viande par les chinois, mais ils nous chassent également pour nos cornes qu’ils revendent sur les marchés parallèles pour leur médecine traditionnelle et auxquelles sont attribué des vertus identiques à celles des cornes de rhinocéros. Hélas pour nous, la demande est toujours grandissante.

     

    © Dominique

     

     


    10 commentaires
  •  

     Vanille, Vanina a a a...

    Prénom du jour :

     R I N A 

     http://4.bp.blogspot.com/-zkb7ZrIlAuA/VGpHOAnbgeI/AAAAAAAAAdM/sE9DdDqqcCk/s1600/imagesC2GILK8J.jpg

    Rina Ketty
     
     

    Il est fort probable que ce visage vous soit  totalement inconnu, cependant les "moins jeunes " d'entre nous ont certainement  déjà  entendu prononcer le nom de cette personne : Elle se nomme  RINA KETTY !

    En effet née le 1er mars 1911 en Ligurie (Italie), Rina Ketty était une chanteuse. Elle traversa les Alpes en 1930 pour venir s'installer à Paris et se produisit notamment dans les cabarets de Montmartre tel que, "Le Lapin Agile " où en 1934, elle côtoya des célébrités, dont Charlie Chaplin, Claude Brasseur ou encore Georges Simenon, le père de "Jules Maigret". Mais elle acquerra la notoriété avec la célèbre chanson d'alors "Sombreros et Mantilles " cependant la chanson qui marqua sa carrière fut en 1938 : " J'attendrai", chanson que Dalida reprendra en 1975 en version Disco.

    Rina Ketty, s’expatriera pour une dizaine d'années au Canada, plus précisément en Ontario et au Québec, où elle interprétera uniquement dit-on, la chanson qui la fit connaître "Sombreros et Mantilles" et ce, même dans les réserves indiennes et chez les Inuits. Elle mit fin à sa carrière en 1968. Devenue restauratrice et Cannes elle décéda le 23 décembre 1996 dans cette même ville.

     

     

    14 commentaires
  •  

    La Prosopopée est en littérature
    une figure de style, consistant à faire parler une chose personnifiée

     Sur ce thème: 

    TEMPS - PESTIF

      Nous propose ci-dessous :

     Composez, sur le thème de la Bergère et du Ramoneur,

    un quatrain (strophe de quatre vers

    d'octosyllabes (vers de huit pieds) avec deux rimes embrassées : abba.

    Utilisez la prosopopée

    pour personnifier :  L 'arrêt   "Tête de Bergère" 

    et glissez où vous voudrez le mot "tête".

    Vous obtiendrez alors, ce que j'appellerais bien une "Tête de Bergère" *  

     

    Ma participation

      

     La Tête de Bergère ( Prosopée) 

    " Tête de Bergère "
    * ( Arrêt  basculant  pour blocage de persiennes)

     

    Il est parti mon ramoneur
    Si depuis j’incline ma tête
    Ce n’est point pour faire courbettes
    Mais pour que s’écoulent mes pleurs

    ♦♦♦♦

    De mon ramoneur j’attendais
    Le retour près d’une persienne
    J’ai tellement langui qu’il vienne
    Que ma tête s’est pétrifiée

    ♦♦♦♦ 

    Un chapeau campé sur ma tête
    Je rêve à mon ancien bonheur
    J’étais bergère lui ramoneur
    Il aimait me conter fleurette

     

     © Dominique

     


    5 commentaires
  • ABECEDAIRE DES ANIMAUX DU MONDE LETTRE   " P "

    Proposé par  VIOLETTE

     

                                  

     

            PACHYURE  ETRUSQUE

                                                     

                          ABECEDAIRE DES ANIMAUX DU MONDE Lettre : P

     Le Pachyure  Etrusque

     

    Mon nom est « Pachyure Etrusque » mais l’on me connaît également sous celui de musaraigne pygmée et,  outre que je sois le plus petit mammifère connu, l’on dit de moi que je suis une adorable petite créature, ce dont je ne suis pas peu fier. Jugez plutôt. Mon poids maximal ne dépasse pas les deux grammes pour une taille de  quatre à six cm (en exceptant ma queue qui elle, mesure quatre cm et donc pratiquement aussi longue que mon corps). J’ai un museau à grandes vibrisses qui est long,fin et se termine par un groin et, si mes yeux son minuscules, mes oreilles elles, sont grandes, rondes,roses et pratiquement dépourvues de poils.  Le pelage de mon dos est gris -brun  et dans des tons de camaïeux, devient gris clair à blanc sur mon ventre. Mon activité est essentiellement nocturne. Bien que très léger et petit, je n’en suis pas moins gourmand.Exclusivement insectivore je mange journellement, la quantité de deux fois mon poids corporel ; ce qui pour autant, ne gâte pas mes dents, car celles-ci restent toujours très blanches. Lorsque je dis que je suis gourmand, je triche un peu, disons que j’ai un besoin de manger de la sorte, car de cela dépend ma vie. J'ai un grand cœur, n’entendez pas par là que je sois généreux, non j'ai un grand cœur au sens littéral du terme et  le fait de beaucoup manger est nécessaire à mon rythme cardiaque qui est de mille cinq cent battements par minute. Oui, oui, vous avez bien lu ! Soit, vingt-cinq battements par seconde. Ce rythme cardiaque épuisant, explique probablement ma courte durée de vie, qui oscille entre douze et dix- huit mois. La gestation de ma femelle est de vingt-sept jours. Notre milieu de vie se trouve dans les anfractuosités des murs, des pierres, dans les milieux secs, ensoleillés et rocailleux autour du bassin Méditerranéen, notamment en Corse, mais également en Afrique du nord, en Asie Mineure et en Palestine et notre plus grande crainte, reste les oiseaux de proie dont nous sommes une denrée de prédilection.

    © Dominique


    10 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique