•  

    Le " Pantoum" consiste en une suite de quatrains
    (d'octosyllabes ou de décasyllabes )
    le même mètre doit être  conservé dans tout le poème
     dans lequel s'appliquent deux systèmes de reprises
     A savoir : Le deuxième et le quatrième vers de chaque strophe doivent
    respectivement être  repris 
    comme premier et troisième vers de la strophe suivante
     
      

    N Y X


    CIEL-ET-ETOILES.jpg

     

    Ô Nyx* qui nous fait don de tes heures propices
    Afin que l’on s’évade de ce monde réel
    Pour aller par le rêve vivre l’intemporel
    Où en cet univers nous goûtons aux délices
     
    Afin que l’on s’évade de ce monde réel
    Tu nous offres l’ éther, l’espace pour calice
    Où en cet univers nous goûtons aux délices
    L’espace d’un instant dans le surnaturel
     
    Tu nous offres l’ éther, l’espace pour calice
    Nous abreuve de nectar aussi bien que de fiel
    L’espace d’un instant dans le surnaturel
    Si de notre sommeil tu es conjuratrice
     
    Nous abreuve de nectar aussi bien que de fiel
    Ne reculant devant aucun de tes caprices
    Si de notre sommeil tu es conjuratrice
    Le rêve devient bientôt cauchemar démentiel


    © Dominique

     

    * Nyx étant  la personnification de la Nuit


    7 commentaires
  •  

    Chaque pas !  

     

     

    Chaque pas que je fais encor vers l’avenir
    Creuse un peu plus l’abîme du passé, de l’enfance
    Réduisant peu à peu ce qu’est mon devenir
    Orchestrant par ce fait, la fatale échéance
    Dont je me soucie plus, que je ne la redoute
    Sachant bien qu’elle sera gagnante en cette joute
    Gagnante cela est sûr, mais de quelle façon
    Qu’elle arme fourbira-t-elle pour mon exécution
    Son toxique venin qui tue à faibles doses
     
    Dont l’insipidité plus encore nous expose
    Ou bien le fléau d’arme, comme il sied aux combats ?
    Lequel frappe un seul coup et ne pardonne pas
    Si je pouvais choisir l’option de cette chute
    Ce serait la seconde, la première me rebute
    Partir rapidement ne pas m’apercevoir
    De la décrépitude, cet abus de pouvoir
    Qui rongera mon corps, volera ma raison
    S’appropriera ma vie par sa domination
    J’opterais volontiers pour une fin précoce
    Plutôt que vivre âgée, mais de façon atroce
    D’aucuns ne trouveront que faiblesse, lâcheté
    A ce que je pense n’être, que légitimité

     

     

    © Dominique

     

     

     

     

     




    6 commentaires
  •  

     Peinture féérique de Josephine Wall

    Oeuvre de Josephine Wall

     

    Dame Nature je ne sais
    Si un jour quelque grand poète
    Célébra de vous la beauté  
    Mais si la chose ne fut faite
    Permettez que bien humblement
    Je répare ce manquement 
    Qui d’entre nous n‘a jamais dit :

    - Que la Nature est donc bien faite !
    - Dieu que cette fleur est jolie !
    - Quel beau creuset pour un poète ! 

    Vous êtes un régal pour les yeux
    C'est mirifique,  merveilleux
    D’ une diversité parfaite
    Vous nous offrez multiples choses
    Les chants d’oiseaux à notre ouïe
    A notre odorat, c'est exquis 
     Fragrances et parfums de roses
    Le goût n’ étant pas oublié
    Vous nous proposez fruits et baies
    Drupes et plantes potagères
    Pour sustenter la biosphère 
    Les arbres, les monts et les vaux 
    Rivières, fleuves et ruisseaux  
     Luxuriance de végétaux
    Et nous, que l’irrespect abreuve
    Vous faisons subir moult épreuves
    Et de vous, devenons bourreaux
     

     

     © Dominique


    18 commentaires
  •  

    Sur l'air Des Moulins de mon cœur 

      ( De Michel Legrand )

     

     

    " Jeune Juliette "


    "Romeo et Juliette"
    Par Sir Frank Bernard Dicksee 
     

    Lorsqu' au chant de l'Alouette
    Messagère du matin
    Au creux de votre couchette
    Jeune Juliette tu retins
    Ton Roméo qu'en cachette
    Tu avais pris pour époux
    Alors qu'un bannissement 
    Le reléguait à Mantoue
    En  prétextant  que ces trilles
    Étaient celles du rossignol
    Qui chantait sous la charmille
    Avant de prendre son envol
    Sachant qu'au lever du jour
    Il partirait  pour toujours

     

    Lui savait bien que le voile
    Qui s’élevait dans le ciel
    N'était pas clarté d'étoiles
    Mais  prémices du soleil
    Et ne voulant pas te perdre
    Fût-ce au péril de sa vie
    Feignant alors de te croire
    A  ton souhait consentit
    Cette preuve d'amour ultime
    Te fit saisir le danger
    Quand restant auprès de toi
    Ton jeune époux encourait
    Et cessant de te mentir
    Tu l'imploras de partir
     

     

    Tu fus sommée par ta mère
    D'accepter  de prendre époux 
    Refusant de t'y soumettre
    Tu suscitas son courroux
    Admonestations, semonces
    Les foudres de ton géniteur
    Sans pouvoir leur révéler
    Tous les secrets de ton cœur
    Tu partis chercher refuge
    Assistance, secours, appui 
    Auprès de celui-là même
    Qui la veille vous unit
    Espérant qu'il trouverait
    Solution à tes problèmes
    Une issue à tes tourments
    Tu courus vers  Frère Laurent  

     

    Il usa du stratagème
    D'un narcotique puissant
    Afin que vous puissiez vivre
    Cet amour adolescent
    Mais vos destinées communes
    En décidant  autrement

    Vous firent périr à seize ans

     

     1er Juillet 2013

    © Dominique

     

     

     


    7 commentaires
  •  

     

    Le  MUZAIN
    Fut créé par le poète baroque français
    Abraham de Vermeil
    1555 -  1620  ) 

    Il peut être en  Alexandrins ou en Octosyllabes
    Et se compose d'un quatrain ( quatre vers) 
    et d'un quintil  (Cinq vers)

     

     

    UNE  FLEUR


    Il est en ce monde une fleur 
    Qui pousse où le Zéphyr la porte
    Elle se nomme le Bonheur
    Peut-être est-elle à votre porte ?

    Car souvent nous cherchons en vain
    Cette fortune en pure perte
    Puisque la touchons de la main
    Mais chacun croit c’est bien certain
    Qu’ailleurs l’herbe est encor plus verte

     


    © Dominique



    9 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique